Voyager seul est un défi : vous vous retrouvez totalement coupé des personnes que vous connaissez, pour partir à la rencontre de nouvelles personnalités qui impacteront votre vision du monde. Que ce soit pour un voyage à court ou à long terme, un trip en solitaire nécessite une préparation toute particulière, car il est différent d’un co-voyage ou un voyage entre amis. Je vous en dis plus sur ce qu’il faut retenir avant de vous lancer.

Sortez de votre zone de confort

S’il est bon de commencer à voyager seul dans des endroits que vous avez déjà visités, il sera plus intéressant de tenter l’expérience dans des villes ou des pays que vous ne connaissez pas encore. Je ne dis pas que sortir de votre zone de confort sera facile : chacun y va un peu à son rythme. Certains peuvent cependant avoir besoin de se faire violence pour pouvoir sauter le pas. Le but n’est pas de vous obliger à aller vers des destinations qui vous font peur, ou que vous craignez de ne pas pouvoir apprécier seul. Il s’agit de vous mettre à l’aise avec votre solitude, pour apprendre à apprécier des localités où vous ne manquerez aucune opportunité de découverte.

Prévoyez vos escales

Si votre voyage comporte plusieurs escales, pensez à prévoir les activités que vous ferez dans chaque localité où vous passerez. Cela sera tout aussi valable pour les courts séjours, que pour ceux qui s’allongent sur plusieurs jours. Prévoir ce que vous pouvez faire dans une ville/un pays vous garantira de ne pas perdre de temps à flâner n’importe où, au risque d’éveiller votre insécurité face à un espace inconnu. La meilleure alternative consiste encore à vous payer les services d’un guide touristique, de programmer votre voyage auprès d’une agence qui propose des circuits prédéterminés ou de consulter des blogs de voyageurs tel que celui de Trip & Fun. Cette approche vous permettra de découvrir les localités, tout en restant dans un cadre que vous pouvez maitriser.

Emportez de quoi vous occuper

C’est l’inconvénient qui se fait le plus remarquer quand vous voyager seul : le manque d’occupation initie l’ennui. Pour éviter de compter les marches ou le nombre d’anneaux sur chaque rideau que vous croisez, il sera indispensable d’emporter de quoi vous occuper. Si vous optez pour la lecture, pensez à investir dans une liseuse, qui sera moins encombrante et plus pratique qu’une dizaine de livres. Les consoles de jeux portables offrent également un bon compromis : ils vous garantissent de vous amuser… tant que vous avez accès à l’électricité pour en recharger les batteries.

Gardez le contact avec vos proches

Ce dernier conseil n’est pas seulement utile pour rassurer vos proches. Il s’agit aussi d’entretenir une habitude qui les alarmera si vous ne donnez pas signe de vie durant un certain laps de temps. Car voyager seul n’est pas toujours évident : si vous pouvez vous amusez, les risques ne sont jamais vraiment exclus. Garder le contact avec vos proches leur permettra de savoir où vous chercher si quelque chose devait vous arriver, ou comment vous aider en cas de besoin.