Le trekking est une marche longue et éreintante, qui dure plusieurs jours. La destination sélectionnée est souvent une région sauvage et éloignée, avec peu, voire pas d’infrastructure du tout. Entre la haute montagne, le désert ou la jungle, le choix du lieu est large. Cet article met en exergue quelques conseils pour préparer correctement un trekking.

Être bien préparé pour du trekking

Braver les environnements hostiles n’est pas à la portée de tous. Avant de se lancer dans ce type de périple, une bonne préparation est requise. Cela commence par effectuer toute une série de vaccins. Bien évidemment, tout dépend ici de la région choisie, des activités prévues, mais aussi de la manière de voyager. Autre point important, il faut connaître ses limites. En clair, pour le voyageur non habitué aux longues marches, un périple dans la jungle est à éviter. Aussi, une bonne adaptation au climat humide, mais aussi à la chaleur, est nécessaire en cas de trek en milieu sauvage. Pour se rafraîchir, il est conseillé de se doucher à chaque retour au camp.

Du côté du matériel, il faut prévoir un répulsif efficace, une moustiquaire, un sac de couchage, un bon sac à dos (imperméable et léger) et des pastilles pour purifier l’eau. On n’oublie pas non plus d’emporter un outil tranchant ou un ustensile de coupe, comme une machette coupe coupe. Concernant les vêtements, ils doivent être longs pour se préserver des moustiques. Mieux vaut également opter pour des tissus qui sèchent rapidement, légers et respirants. Un autre point essentiel consiste à suivre scrupuleusement les consignes de sécurité et à s’adapter au mode de vie des locaux. En clair, il faut rester sur les pistes balisées et respecter les animaux sauvages vivants dans les alentours. Enfin, une bonne préparation physique, de préférence avant le départ, est essentielle.

Des conseils pratiques pour un trek mémorable

Pour satisfaire leur soif d’aventure, beaucoup de voyageurs optent pour un trek en milieu hostile. Ils ont pour objectif de devenir de véritables explorateurs de la jungle. Attention toutefois, une mauvaise organisation peut mettre fin à l’aventure. Le premier élément à délimiter est la destination. Le choix de cette dernière s’effectue selon de la condition physique du randonneur, mais surtout de son expérience du trek. Cela consiste à connaître les différents milieux climatiques et niveaux de difficulté concernant les itinéraires. Par exemple, les voyageurs choisissant la jungle doivent être accompagnés d’un guide professionnel. Ce dernier connaît toutes les particularités de ce type d’environnement. Après le choix du lieu, la prochaine étape consiste à trouver la meilleure période pour partir. Celle-ci varie selon le climat et la région. Un autre élément important à considérer, c’est de choisir son compagnon de voyage. Effectivement, pour des raisons de sécurité, il faut au minimum deux marcheurs sur un itinéraire. Pour le débutant, mieux vaut recourir à une agence spécialisée pour organiser son trekking. La planification du périple est parfaitement au point. De plus, il peut choisir parmi une large sélection d’itinéraires conçus et testés avec soin. Enfin, les randonneurs bénéficient d’une excellente logistique, comme des porteurs, des chameaux ou de guides professionnels bilingues