Avec son isolement, sa langue celtique, ses traditions et son folklore, la Bretagne ne ressemble en rien au reste de la France. Pour ajouter à son charme, elle possède le littoral le plus spectaculaire de France, tandis qu’à l’intérieur des terres se trouve un monde rural d’un vert profond, composé de jolies collines, de forêts et de petites villes idiosyncratiques. Nous vous expliquons ici pourquoi cette région est l’endroit idéal pour une aventure estivale de dernière minute…

Falaises vertigineuses, rochers battus par les vents, plages magnifiques et ports abrités exquis se succèdent sur la côte bretonne, un cadre idéal pour les légendes et les riches traditions d’une culture celtique distinctive. Voici nos must-sees et nos must-dos dans la région.

1. St-Malo : la cité des pirates

La meilleure façon d’avoir une première vue de Saint-Malo, c’est depuis la mer. La vieille ville fortifiée, connue sous le nom d’Intra-Muros ou « à l’intérieur des murs », ressemble à un gigantesque navire de granit à l’embouchure de la Rance, entouré d’îles rocheuses couvertes de vagues. Faites-en l’expérience par vous-même avec le Tour du Nord de la France d’Insight Guides : City to Coast d’Insight Guides, qui vous emmène en croisière autour du port de Saint-Malo.

Cette place forte a toujours été célèbre pour son indépendance et son agressivité. Pour gagner sa loyauté, les rois français ont accordé à St-Malo des privilèges spéciaux, notamment des Lettres de Course (origine du mot Corsaire), permettant aux marins de faire des raids en haute mer et de garder la plupart des profits, à condition qu’ils ne le fassent que contre les ennemis de la France.

Le château du XVe siècle, intégré aux remparts, abrite le musée d’histoire de la ville, une célébration à l’ancienne de l’histoire maritime de Saint-Malo. Les remparts du château et les passages sombres sont très amusants à explorer.

St-Malo possède également des plages, principalement le long du côté nord-ouest, avec une piscine d’eau salée fermée. Elle abrite également l’une des plus grandes concentrations de restaurants de fruits de mer de France.

2. Dinard et la Côte d’Emeraude

Face à Saint-Malo, de l’autre côté de la Rance, Dinard est devenue une station balnéaire à la mode au XIXe siècle grâce aux aristocrates britanniques qui ont construit des villas sur les falaises, la plupart dans un style néogothique extravagant. Ils ont été rapidement suivis par de riches familles françaises. On peut voir ces villas lors de la belle promenade autour du chemin de ronde. Dinard a également attiré les artistes ; Debussy y a commencé La Mer en 1902, et Picasso est venu dans les années 1920. Aujourd’hui, Dinard conserve son air de gentillesse légèrement excentrique et sa profonde tranquillité. Un festival du film britannique s’y déroule chaque année en octobre.

La côte ouest de Dinard est appelée Côte d’Emeraude, en raison de son indiscutable verdure. Plus à l’ouest, la péninsule du Cap Fréhel s’avance dans la mer avec, à son extrémité, le plus spectaculaire des nombreux châteaux de Bretagne, le Fort de la Latte. C’est le château le plus ressemblant à un château que vous puissiez imaginer, sur un rocher puissant au-dessus de l’océan, avec suffisamment de créneaux, de chambres sombres et d’escaliers en colimaçon pour stimuler l’imagination de n’importe qui.

Au-delà du cap se trouve une côte battue par les vents, faite de falaises surmontées de bruyères et de fleurs sauvages, avec des vues imprenables et des sentiers menant à des criques sablonneuses. Le confort revient à Sables-d’Or-les-Pins, qui, comme son nom l’indique, possède la plus belle plage de la région et est entourée de forêts de pins.

3. Le pays du granit rose

La côte la plus célèbre de toutes est la Côte de Granit Rose, ainsi appelée parce que ses rochers ont une teinte rosée caractéristique. Souvent immenses, malmenées au cours des siècles, elles prennent des formes étranges et s’étendent le long de la côte comme des sculptures abstraites géantes. Toutes les habitations humaines ont été construites autour d’elles et entre elles, des abris préhistoriques aux villas Art déco soignées.

La ville principale est Perros-Guirec, un mélange de port de pêche et de loisirs et de station balnéaire à l’ancienne, bien que sa plage de Trestraou soit devenue populaire pour le surf. Certaines des formations rocheuses les plus folles, dont l’une ressemble à un babouin géant, se trouvent le long du Sentier des Douaniers, le sentier côtier qui fait le tour de la magnifique crique de Ploumanac’h, qui a un côté plus chic. Visitez Perros-Guirec et Ploumanac’h sur le circuit du Nord de la France d’Insight Guides : City to Coast, le meilleur moyen d’explorer la Côte de Granit Rose.

4. Les lieux de beauté les plus à l’ouest

À l’extrémité de la péninsule, les criques et les plages bordées d’arbres débouchent sur des paysages marins majestueux. Ici, Le Faou est une ville bretonne presque ridiculement pittoresque, avec sa Grande Rue bordée de maisons du XVIe siècle en bardeaux d’ardoise.

À l’intérieur des terres, Locronan est l’un des sites les plus célèbres (et les plus visités) de Bretagne, une ville souvent filmée, aux maisons de granit construites par des marchands du XVIIIe siècle.

Douarnenez est une ville de beauté et de caractère. Sa baie est réputée pour être le site de la ville mythique d’Ys. Dès le XIXe siècle, elle était le premier port français de pêche et de mise en conserve de sardines, une industrie qui en a fait un centre d’agitation de gauche. Il s’agit toujours d’un port de pêche important, avec de nombreux mouvements parfumés à l’ozone. 

Le spectaculaire Cap Sizun est une lame massive de falaises de granit. Entre les deux points, la plage de la Baie des Trépassés est appelée ainsi en raison des fantômes des marins naufragés qui s’y rassemblent.

5. Pont-Aven

Connue pour ses galettes (biscuits au beurre) et comme l’un des berceaux de l’art moderne, Pont-Aven attire beaucoup de visiteurs, et il peut parfois sembler qu’il y ait plus de biscuiteries qu’il n’est humainement possible. Mais il y a aussi une impression de vie, et la beauté qui a attiré les peintres ici est encore évidente. Des panneaux discrets permettent d’identifier l’emplacement de certains tableaux, comme les moulins le long de l’Aven, une rivière délicieusement feuillue. L’excellent Musée de Pont Aven possède des œuvres de tous les peintres de Pont-Aven et présente des expositions de grande qualité.

6. Le pays de la légende arthurienne

Les visiteurs britanniques peuvent être surpris de découvrir que le Fôret de Paimpont, à l’est de Josselin, est la demeure du roi Arthur. Il est traditionnellement identifié à la forêt mythique de Brocéliande, qui, dans les légendes bretonnes et de nombreux romans médiévaux, est la maison magique de Merlin et le lieu de nombreuses autres histoires. Les amateurs de traditions locales et d’art arthurien ont identifié des sites légendaires autour de la forêt (« Tombeau de Merlin », « Source de la jeunesse éternelle », etc.) L’office de tourisme du village de Paimpont fournit d’excellentes cartes, et les trouver ajoute au plaisir de belles promenades à travers une étendue intacte de forêt bretonne.

7. Crêpes

Demandez à la plupart des Français de nommer un plat breton et ils diront probablement simplement des crêpes. Base de l’alimentation bretonne depuis des siècles, elles se déclinent en deux sortes : les galettes de sarrazin, plus épaisses, servies avec des garnitures salées, et les crêpes de farine de blé, plus fines, servies avec des produits sucrés. Elles constituent une excellente alternative aux repas français plus élaborés pour les enfants.

8. Carnac

Carnac est célèbre pour être le centre de la plus forte concentration de monuments mégalithiques en pierre d’Europe, et surtout pour les alignements de Carnac, des lignes parallèles impressionnantes de plus de 3 000 pierres dressées qui s’étendent comme une grande barrière sur plus de 4 km derrière la ville. Elles ont été érigées vers 4000-3000 avant J.-C. Il existe de nombreuses théories quant à leur fonction – de la légende selon laquelle il s’agissait de soldats romains transformés en pierre pour avoir persécuté des chrétiens, à l’idée qu’elles constituaient des entrées cérémonielles pour les temples – mais aucune n’est établie comme définitive.

9. Le golfe du Morbihan

Large de plus de 20 km, cette « petite mer » magique (Mor Bihan en breton) est parsemée de plus de 40 îles et fréquentée par de vastes flottes d’oiseaux marins. Elle est à marée, peu profonde et très abritée, ce qui la rend idéale pour la voile paresseuse, le canoë et d’autres activités nautiques à partir des villages idylliques du littoral. Certaines îles sont privées, mais des bateaux traversent les deux plus grandes, l’île d’Arz et le mini-paradis de l’île aux Moines ; d’autres peuvent être atteintes simplement en marchant à marée basse. 

Découvrez cette partie de la France à votre façon. Dans ce cas, la location d’une voiture à Brest est la solution idéale. Cliquez sur ce lien : https://www.roadstr.fr/location-voiture-brest pour plus d’informations.